Aurélie Ferruel et Florentine Guédon

« Après la visite du Museu Nacional de Etnologia à Lisbonne au Portugal, nous avons découvert les masques et les pratiques de la tribu Wauja. Le masque représente pour eux une source de pouvoir, un moyen d’expression et une amplification de la personnalité. Cette installation est comme une première étape de notre travail collectif naissant. L’idée de réaliser une Battle à travers une danse sur une musique traditionnelle de nos deux régions, nous a permis de lier nos deux personnalités. »

Aurélie Ferruel et Florentine Guédon se sont rencontrées à l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers en 2008 où elles ont commencé à développer un travail commun autour des codes identitaires de tribus, de confréries, d’associations, de familles, et sur la représentation du duo. Ayant toutes les deux vécues dans une exploitation agricole, elles partagent une même réflexion sur la relation que nous entretenons avec l’animal et un intérêt particulier pour le travail manuel. Les membres de leurs familles jouent un rôle prépondérant dans leur pratique, que ce soit par la transmission de savoir-faire techniques ou en participant directement aux performances. Principalement fondé sur une réflexion autour des traditions, leur travail vise moins à en prôner la conservation que de questionner leurs évolutions, leurs formes, leurs possibles réactivations voire leurs réinventions.

Aurélie Ferruel et Florentine Guédon
Mascara, 2012
Installation
Vidéo 3’44’’
Masques en tapisserie, tissus synthétiques, fibres acryliques, laiton, plastique et céramique.