Mathieu Laffargue

Mathieu Laffargue imagine l’exploration possible d’un gravier trouvé sur une terrasse. Son relevé topographique, à moins qu’il ne soit géologique, détaille l’existence d’un véritable monde inhabité avec ses déserts, ses lacs, ses montagnes. La cartographie a originellement pour objet de représenter un certain nombre de « données sur un support réduit représentant un espace généralement tenu pour réel », celui-ci étant habituellement largement plus vaste que l’espace de la carte ne permet de contenir. Ici, l’artiste inverse le processus, partant d’un « territoire » résolument miniature pour en déployer une description que l’on ne pourrait entrevoir à l’œil nu. Alors que l’homme a longtemps cherché à comprendre l’infinité d’un monde dont la représentation ne peut que le dépasser, Mathieu Laffargue cherche à nous rappeler combien le moindre élément du monde peut le contenir dans sa globalité.

Mathieu Laffargue
Exploration du gravier GRM 1, 2013
1000 x 1000 mm
Carte sur panneau en bois et gravier